↑ Revenir à Tourisme

Gacé – Tourisme

Gacé : Tourisme

Nichée au creux de la vallée de la Touques, la petite ville de Gacé se présente comme la porte sud du Pays d’Auge.

Son remarquable patrimoine, ses paysages augerons qui l’entourent, les activités culturelles, sportives, commerciales qu’elle propose méritent qu’on s’y arrête.

Le célèbre peintre Degas qui durant trente années passa ses vacances prés de Gacé écrivit « Quel beau pays ! Tous les jours ont fait dans les environs des promenades qui finiraient par me rendre paysagiste ! »

Et Delphine du Custine, amante de Chateaubriand, parlant de la vallée de la Touques, confia : « Je n’ai rien vu de plus joli, de plus frais, de plus champêtre. C’est la Suisse en miniature. On dit que c’est la plus belle vallée de la Normandie. »

Gacé : son patrimoine

  • Le Château : Les parties visibles aujourd’hui datent des XVème et XVIIIème siècles. (Tour imposante construite à partir de 1460 – Une bâtisse centrale construite de 1720 à 1722)
  • Un Châtelet avec sa porte et ses deux tours date de 1490.
  • En la cour Lainé on retrouve la plus ancienne maison de Gacé (fin XVème siècle) qui servit d’octroi.
  • La « Maison des Jeunes » est située sur l’emplacement de l’ancienne église. Elle fut, fin du XIXème siècle, une halle aux grains, au beurre et aux œufs. Le célèbre réalisateur Luc Besson y a tourné des scènes importantes de son film « Malavita » avec De Niro et Tommy Lee Jones.
  • L’église de Gacé, c’est en mai 1879 qu’y fut dite la première messe. Elle possède un grand orgue de belle qualité et un remarquable tableau de Luca Giordano (peinture italien 1634-1705) intitulé « Moïse et le serpent d’Airain ».
  • La fontaine : Œuvre de Nicolas Popelin. Elle évoque la célèbre courtisane Marie Duplessis, de son véritable nom Alphonsine Plessis (1824-1847) qui travailla, durant l’année 1838, à Gacé, chez un marchand de parapluie.
  • Les belles demeures bourgeoises : Elles furent édifiées au cours de la deuxième moitié du XIXème siècle quand le pays d’Auge vivait son « âge d’or »…

Gacé : ses musées

Le Musée de la Dame aux Camélias

« C’est un de ces musées où l’on entre à reculons, persuadé d’y trouver quelques lettres sans intérêt et trois robes mitées. DIVINE surprise !!! Ce musée de la Dame aux Camélias est un véritable petit bonheur qui devrait enchanter le plus grognon des visiteurs… On ne s’ennuis pas une seconde ».

Il occupe trois grandes salles du château de Gacé. Dans la première, un diaporama évoque les évènements, les rencontres, les amours, qui ont marqué la courte existence de notre héroïne. Dans la seconde sont exposés des objets (bijoux, vaisselle…) et des documents qui lui ont appartenu, ainsi que des costumes de scène provenant de l’opéra de Paris. Dans la dernière, des affiches, des photos, un film sur grand écran montrent comment tous les arts se sont emparés du mythe et comment les plus grandes artistes continuent de le faire vivre : Sarah Bernhardt, Greta Garbo, Edwidge Feuillère, Renata Tebaldi, Maria Callas, Isabelle Huppert, Isabelle Adjani et tant d’autre…

Le Musée des Minéraux et Fossiles

Le Musée des minéraux et fossiles est l’œuvre d’un passionné de « pierres » qui depuis sa prime jeunesse recherche, collectionne, achète, échange de « petites merveilles » pour beaucoup issues de Normandie.

Il présente au public le fruit de ses acquisitions, exposées dans de nombreuses vitrines.

La vision de ces minéraux et fossiles dans leurs différents stade des cristallisation, avec leurs couleurs si chatoyantes, leurs formes, leurs aspects si particuliers, ravira le visiteur qu’il soit ou non connaisseur.

Gacé et ses environs proposent

d’intéressantes randonnées et promenades

  • Un circuit intra-muros
  • Des chemins de randonnées et promenades : une plaquette offre un choix entre 17 circuits (cf : Gacé en Pays d’Auge, Petites randonnées et promenades).
  • Des circuits réservés aux VTT et aux chevaux (cf : Espace VTT-FFC du Pays d’Auge Ornais », choix de 13 circuits).
  • Un circuit de découverte : Le Coteau de la Butte à Courménil

Gacé se trouve au croisement de ce que furent autrefois les chemins qui menaient les pèlerins soit vers le Mont-Saint-Michel soit vers Saint-Jacques de Compostelle (voir rue Saint Jacques et plaquette « Les chemins de Saint-Michel – Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe ».

Gacé et ses loisirs

  • Terrains de boules
  • Terrains de tennis dont un court couvert
  • Piscine
  • Parcours de Santé – Jeux
  • Cinéma
  • Manifestations culturelles
  • Expositions
  • Médiathèque
  • Festival de musiques indépendants

La pêche

Le « petit » fleuve TOUQUES : Salmonidés, truites, farios de souche, arc en ciel et saumons

Produits locaux

Quelques producteurs :

 

 

 

Deux brocantes :

  • Rue de l’église
  • Rue Saint-Jacques